Coach Fitness Aquatique

Conseils Exercices

Fournir la bonne intensité d'effort (1) : Cardio

5 août 2019

Fournir la bonne intensité d'effort (1) : Cardio

Votre passif sportif, vos capacités physiques et physiologiques : tout autant de paramètres qui vous sont propres. Dans le cadre d’une démarche identifiée et ciblée, il est essentiel de doser l’effort que vous produisez lors d’une séance de fitness aquatique en fonction de votre objectif.

Dans cette première partie, vous apprendrez à vous positionner dans la zone cible sollicitant les « réserves lipidiques » : Brûler les graisses.

Préambule (1/2) : Les sources d’énergie

Lorsque nous produisons un effort, notre corps s’adapte : La respiration s’accélère, les pulsations cardiaques aussi. En réalité il se contente d’ajuster les besoins énergétiques des muscles sollicités. La grande partie de l’énergie ainsi requise provient d’une combustion intra-musculaire.

Comme pour un moteur à combustion ce ne sont pas les carburants qui sont utilisés par le muscle mais l’énergie libérée par leur combustion. Cette énergie est stockée dans une molécule appelée l’Adénosine Tri-Phosphate (ou plus communément l’ATP), seul substrat utilisable par ce dernier.
Présente en quantité infime, elle ne permet pas de maintenir une contraction musculaire plus de 3 secondes ! Imaginez un peu le tableau… Il existe heureusement 3 filières énergétiques permettant de la synthétiser, et ainsi de prolonger l’effort.

Nous voilà au cœur du problème : Quand nous parlons vulgairement de « brûler des graisses », quel carburant utiliser et par quelle filière énergétique le solliciter en particulier ?

Préambule (2/2) : Le choix de carburants

Différents carburants, ou substrats, sont utilisés pour produire de l’énergie. Qu’on se rassure tout de suite, le choix nous appartient. Il est néanmoins conditionné par l’intensité et la durée de l’effort produit par nos muscles.
Ces carburants sont disponibles dans le muscle ou bien sont transportés par le sang :

  • les Nutriments (protéines, glucides, lipides)
  • le Glycogène
  • la Créatine Phosphate (dans le muscle)

La filière aérobie

On y arrive, mais il était important de comprendre ce qui précède pour travailler intelligemment… Allons à présent droit au but : L’activation de la filière « aérobie » sollicite les substrats suivants : glucides, lipides et quelques protéines. Elle se fait par la production d’un effort modéré et de longue durée. Aussi appelé « endurance ».

L’énergie est ici produite à partir de l’oxydation (« aérobie ») de nutriments (protéines en faible proportion, glucides ou encore lipides, suivant la durée). L’oxygène étant le comburant, il va de soit qu’une bonne respiration est un facteur essentiel.

Cette oxydation produit très peu de déchets résiduels : La « sueur » évacuée par la peau, le « gaz carbonique » expulsé par la respiration.

C’est peut-être la chose la plus importante à retenir quand vous irez travailler en autonomie : soyez alerte sur la production de ces « déchets » car ce sont d’excellents indicateurs !

Le « truc » : revasculariser

La mauvaise nouvelle : les zones lipidiques ne sont que très peu vascularisées. La bonne nouvelle : il existe une solution à ce problème, la revascularisation de ces zones.

Cela signifie que nous allons amener/forcer le sang à circuler plus intensément dans ces zones, souvent peu irriguées. En pratique, il faudra stimuler musculairement et intensément la zone ciblée afin d’y solliciter un important « trafic » sanguin, remettant ces importantes sources d’énergie à disposition : les graisses.

Plus techniquement (je paraphrase), on parlera alors d’activation de la « lipolyse » (processus métabolique complexe visant à transformer les Triglycérides en acides gras, le carburant). L’idée est de se sourcer au sein des adipocytes du tissu adipeux, puis de transporter ces acides gras par le sang vers les muscles.


Auteur :


Article précédent

Carte Postale, été 2019

Article suivant

9 étirements indispensables


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *